[J-pop] Meisa Kuroki – UNLOCKED

Aujourd’hui j’aimerais vous parler du dernier album de la chanteuse Meisa Kuroki. Sorti le 15 février dernier, UNLOCKED comprend 14 pistes. Dans l’ensemble le CD est assez homogène avec un certains nombres de titres à succès ( notamment « Wired Life » qui est l’ending d’un anime en vogue au Japon) alors que d’autres chansons restent assez moyenne. On va voir tout cela en détails dans le billet qui suit mais avant cela une petite biographie/discographie de la demoiselle s’impose.

Meisa Kuroki est née le 28 mai 1988. A 23 ans cette jeune japonaise n’est pas seulement chanteuse mais également actrice et mannequin. Elle est notamment l’égérie de plusieurs marques comme McDo, l’Oréal ou encore Armani. Elle a entre autres posée pour le magazine japonais de mode JJ, assez populaire au pays du soleil levant. En tant qu’actrice elle est apparue dans des productions comme Crows Zero, ou encore dans la suite (spirituelle) d’Avalon, intitulé Assault Girls.

Meisa Kuroki est actuellement signée chez Sony (plus précisément chez STUDIOSEVEN Recordings), et opère dans un mix de pop/R&B synthétique sauce J-pop (donc plus pop que R&B).

DISCOGRAPHIE

Singles
[22/07/09] SHOCK ~Unmmei~ (#25)
[02/06/10] 5 FIVE (#23)
[06/10/10] LOL! (#12)
[13/04/11] One More Drama (#18)
[31/08/11] Wired Life (#12)

Mini Albums
[08/04/09] Hellcat (#9)
[01/01/10] Attitude (#49)

Album
[26/01/11] MAGAZINE (#6)

Passons maintenant à son dernier opus :

L’album existe en trois versions : la regular, donc avec uniquement le cd et les chansons, et deux autres versions cd + dvd que je vous laisse découvrir plus bas.

CD + DVD A

CD + DVD B

Tracklist  de UNLOCKED:

1. Hit the Road!
2. Shake it Off!
3. Wired Life
4. One More Drama
5. Take me Away
6. Flashlight
7. Woman’s Worth
8. Breeze Out
9. LAST CODE
10. Happy to be ME
11. Parade
12. S.O.S-ワタシサガサナイデクダサイ-
13. UPGRADE U!
14. 曖昧で贅沢な欲望 (aimai de zeitaku na yokubou)

On commence tout doucement l’album avec « Hit the Road! ».  Un mid-tempo assez sympathique, mais vite très monotone. Les refrains ne ressortent pas vraiment. Ce qui est vraiment dommage car on sent qu’il y a un certain potentiel.

La seconde chanson « Shake it Off! » est déjà beaucoup plus rythmé. Je regrette par contre le côté un peu répétitif du refrain, qui même si très réussi, fini par lasser.

« Wired Life », ending de la saison 2 de  l’anime Blue Exorcist, permettant a Meisa Kuroki de se faire connaître un peu plus au Japon en tant que chanteuse. Déjà sorti auparavant en single, ce titre met très bien en valeur la voix de Meisa. L’instrumentale un peu électronique s’intègre parfaitement, surtout avec les « cut the rope » que Meisa répète à plusieurs reprises. Une très bonne chanson dont je vous laisse découvrir la version tv (donc non complète et malheureusement du coup moins bonne) :

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=NU0K8ViDk7o&feature=related]

On continue avec « One More Drama« , également une chanson non-inédite, qui intègre des sonorités latinos. La voix de Meisa s’intègre parfaitement, et le refrain ressort encore une fois très bien, avec des couplets un peu moins bons. On regrettera d’entendre un peu trop la guitare sèche pendant les couplets, qui du coup rend la chanson un poil répétitive.

5ème piste de l’album, « Take me Away » est une chanson plus mid-tempo, qui flirte avec la ballade. Malheureusement la chanson ne décolle pas assez et reste encore une fois assez monotone, malgré une instrumentale qui se veut quand même rythmé.

« Flashlight » est une de mes préférés. Elle rappelle beaucoup le style de Beni, mais je trouve l’interprétation de Meisa plutôt pas mal. L’instrumentale assez simple laisse parfois entendre quelques notes d’instruments traditionnels. Certes la chanson est assez classique, mais efficace pour ma part.

On passe ensuite à « Woman’s Worth » et « Breeze Out », chansons promotionnelles respectives pour les marques de montres Seiko et la marque automobile Subaru au Japon. Les deux chansons sont très efficaces et rythmées. La première permet à Meisa de mettre totalement en valeur sa voix, que ce soit au niveaux des couplets ou des refrains, très bien amené par une instrumentale qui grimpe progressivement.
La deuxième quant à elle, opère plusieurs variations de voix, notamment une sorte de rap de la part de Meisa qui surprend mais qui rend la chanson plus construite et meilleure. Je vous laisse avec le CM du single, les clips étant j’ai l’impression assez difficile à récupérer :

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=RkeP_R0EElM]

On continue avec la 9ème piste, « LAST CODE« , de nouveau un mid-tempo, avec une instrumentale en même temps douce et rythmé, qui permet de valoriser la voix de Meisa Kuroki. Une vraie surprise donc.

« Happy to be ME« , également un mid-tempo, est beaucoup moins réussie que la chanson précédente. L’instrumentale parfois un peu trop lourde rend la chanson trop répétitive avec un rythme permanent. La voix de meisa y contribue car très monotone tout au long du titre.

On arrive à la 11ème piste « Parade« , une chanson rythmée qui jouit d’une instrumentale très réussi qui mêle certains sons électronique. On regrettera juste que la voix de Meisa ne semble pas suivre et manque de force, surtout dans les refrains. Pourtant, la chanson reste une réussite.

En 12ème position, on retrouve le titre « S.O.S« , qui ne m’as pas plu du coup à cause de son rythme très saccadé avec des trompettes à tout va. La voix de Meisa comble le tout, avec des « S.O.S » qui semble totalement perdu et difficile de sortir de la gorge.

Avant-dernière piste de l’album, « UPGRADE U! » était déjà connue avant d’être intégrée à l’album. Chanson assez sympathique, mais qui n’arrive pas à la cheville d’un Woman’s worth, faute à un côté répétitif et une voix pas toujours très maitrisée.

On finit l’album avec une ballade, intitulé 曖昧で贅沢な欲望, où Meisa chante sous fond de piano. Malheureusement la sauce ne prends pas, faute à une mélodie beaucoup trop monotone et hyper classique. Dommage de terminer l’album avec une chanson aussi pauvre…

Meisa Kuroki nous livre donc un album plutôt moyen qui contient certes de véritables tubes mais accompagnés de chansons beaucoup moins réussies. Je retiendrais cependant les titres suivants: Wired Life, One More Drama, FlashlightWoman’s Worth, Breeze Out, LAST CODE et Parade. 

Pour information Meisa Kuroki s’est récemment marié au chanteur et acteur Jin Akanishi et est actuellement enceinte de plusieurs mois. Cela pourrait fortement perturber sa carrière, la promotion de cet album ayant déjà été tout simplement annulé. Une carrière « post-bébé » risque donc d’être assez compliqué, surtout pour une chanteuse comme Meisa Kuroki dont ce n’est pas forcément la principale activité et celle dans laquelle elle excelle le plus. Souhaitons lui tout de même une vie de famille pleine de bonheur.

Ce contenu a été publié dans J-pop, Music, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

7 Responses to [J-pop] Meisa Kuroki – UNLOCKED

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *