[Critique]Genshiken

Après Gantz, voila une autre série que j’apprécie énormément et qui se déroule dans le monde des Otakus japonais. Il s’agit de Genshiken, Club d’étude de la culture visuelle moderne de Kio Shimoku.

Au Japon
1ére publication : Juin 2002
Magazine de prépublication : Af
ternoon
Éditeur : Kodansha
Statut : Terminé en 9 volumes

En France
1ére publication : Mai 2007
Éditeur : Kurokawa
Statut : Terminé en 9 volumes

L’histoire: La série nous propose de suivre la vie du « Genshiken », le groupe d’étude de la culture visuelle moderne, au travers de ces membres qui sont tous (ou presque) des « Otakus » purs et durs. Des réunions du club  jusqu’à la vente du 1er fanzine sur un stand du « Comifes » en passant par les défilés de Cosplay et autres petites histoires, vous serez plongé dans l’univers unique des « Otakus ».

Les personnages: (de gauche à droite)

-Harunobu Madarame: C’est sans doute le plus « Otaku » du groupe, allant jusqu’à se priver de nourriture pour faire ses achats. Il est en quelque sorte le leader du club grâce à son tempérament passionné et à ses déclarations théâtrales qui lui confèrent  un charisme certain. Il sera pendant quelque temps le 2éme président du club.

-Soichiro Tanaka: C’est l’expert en cosplay du groupe à tel point qu’il est capable de deviner les mensurations d’une fille rien qu’en la regardant. Il est aussi un grand passionné
de maquette et gunpla.

-Kanako Ohno: Après des études aux États Unis, elle intégrera le Genshiken en cours d’année. Passionnée par le Cosplay, elle deviendra le modèle mais aussi la petite amie de Tanaka. Également fan de Yaoi (manga mettant en scène des hommes entre eux) elle a un penchant pour les hommes d’age mur et chauve??? XD
Elle sera la 4éme présidente du club.

-Chika Ogiue: Avec son caractère bien trempé, elle entre au club en prétextant détester tout les Otakus malgré son intérêt non dissimulé pour les fanzines Yaoi. Elle va s’avérer être une excellente dessinatrice et sa passion pour le dessin va la conduire à vouloir en faire son métier. Elle sera soutenue par Sasahara Kanji dont elle va tomber amoureuse.
Elle deviendra la 5éme présidente du Club.

-Manabu Kuchiki: C’est l’électron libre du groupe, très exubérant et un brin voyeur. Il va d’ailleurs se mettre à dos toutes les filles du club mais trouvera finalement un peu de soutient auprès de Saki.

-Sasahara Kanji: Il est en quelque sorte le personnage principal de la série puisque c’est avec lui que l’on découvre le Genshiken. A son arrivée il semble etre novice a du mal à assumer sa passion pour les jeux et les fanzines érotiques. Il s’épanouira au contact de chacun des membres jusqu’à nouer une grande amitié avec eux. Malgré son tempérament timide et réservé, il deviendra le 3éme président du Club et c’est lui qui mettra en place la création du 1er fanzine du Club.

-Mitsunori Kugayama: Surnommé Kugapi par Saki, il est passionné par l’informatique mais aussi par le dessin. Il sera le dessinateur principal du Fanzine du club mais aussi le 1er à le quitter pour trouver un travail.

-Makoto Kosaka: Il entre dans le club en même temps que Sasahara mais contrairement à ce dernier, il assume parfaitement son coté « Otaku ». Expert dans les jeux de combat, il est aussi passionné par les jeux érotiques qu’il collectionne. Il est très avenant et toujours souriant mais donne l’impression d’être très souvent dans la lune. C’est un membre précieux qui sera envié par tout les autres clubs de l’université.

-Kasukabe Saki: C’est la petite amie de Kosaka mais elle ne partage aucune de ses passions. En fait elle déteste les « Otakus » et tout ce qu’ils représentent. Pourtant elle va s’habituer à cet univers et même apprendre à le comprendre pour au final devenir un membre à part entière du groupe sans pour autant en partager les passions.

-Keiko Sasahara: C’est la petite sœur de Kanji Sasahara, ce n’est pas une « Otaku » mais plutôt une « Kogal ». Elle va tomber amoureuse de Kosaka et va sa rapprocher du Genshiken pour essayer de le séduire. Au final elle se découvrira un petit coté « Otaku » et essayera de rejoindre l’université de son frère.

Mon avis: Je pense que quand on est un fan de manga ou de tout ce qui touche à la culture « Otaku », il faut avoir lu « Genshiken ». Personnellement je ne m’étendrais pas sur le fait de savoir si la série reflète réellement ce qu’est la vie d’un « Otaku » au Japon, je la prend comme un hommage mais aussi comme une espèce d’hymne à l’amitié. C’est tout de même ce coté « tranche de vie » qui donne son charme à la série et qui permet une certaine immersion.
L’œuvre est pleine de clin d’œil et autres allusion aux mondes du manga, des jeux vidéo ou encore du cosplay. Il est facile de s’identifier aux membres du « Genshiken » qui au final ne sont pas vraiment différents de nous et je pense que beaucoup peuvent se reconnaitre à travers les différents personnages ce qui les rends d’autant plus attachants.
Graphiquement la série est correcte et s’améliore grandement au fil des volumes. Le style assez arrondi de l’auteur est très agréable et donne un coté réaliste à l’ensemble. L’accent à été mis sur les détails surtout dans les intérieurs comme les chambres des membres du club ou encore le local ou sont censé se trouver tout un tas de figurines et autres fanzines. Les 9 volumes s’enchainent facilement, la lecture est fluide et vraiment agréable.
Si je devais trouver un défaut à la série (hormis le fait qu’elle ne fasse que 9 volumes), je dirais qu’on peut lui reprocher un petit coté « monde parfait » où tout fini toujours par s’arranger de la meilleure des façons mais là c’est vraiment pour trouver un point négatif.
Du coté de l’édition, Kurokawa à bien fait les choses car en plus de la qualité des livres, du papier et de leur impression, l’éditeur à pensé à rajouter un petit supplément à la fin de chaque volume. Intitulé Ota’club, ces petits « magazines » permettent de décrypter les différentes allusions faites au cours du volume et de les expliquer. Il y a aussi des mini reportages sur différents sujet toujours en rapport avec l’univers des « Otakus ». Cette initiative rajoute un peu plus d’intérêt à une série qui était déjà vraiment très bonne à la base.

Ma note : 18/20

La suite:
Depuis Octobre dernier, la suite de Genshiken intitulé Genshiken Nidaime est prépublié de façon mensuelle dans le magazine Afternoon.
C’est toujours Kio Shimoku qui est au commande et il s’agit ici d’une suite directe.
On retrouve Chika Ogiue en tant que présidente du club et cette dernière va devoir partir à la recherche de nouveaux membres pour le club.
Une exelente nouvelle donc pour le fan que je suis; il ne reste plus qu’a attendre que cela débarque en France … un jour.

 

L’anime: La série à été adapté en un anime de 2 saisons comptant 12 épisodes chacune. En plus de cet anime, il y a aussi 3 OAV qui font la transition entre les 2 saisons.

La saison 1 est disponible en France chez Kaze. Tout d’abord sorti sous la forme de 2 coffrets contenant chacun 6 épisodes, l’éditeur à sorti par la suite une box intégrale comprenant les 12 épisodes de la série + 3 OAV de Kujibiki Unbalance + le 1er volume avec couverture alternatve + 8 autres couvertures alternatives pour les volumes de la série + 4 lithographies + des mini livrets + un mini guide des Otakus.

Cette 1ére saison couvre à peu de choses prés les 4 premiers volume de la série de manière assez fidèle.
Les Oav de transition et la seconde saison ne sont eux pas disponible à la vente en France.

Pour finir voici les génériques d’ouverture et de fin des 2 saisons:
[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=14ZefrEE6pU]

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=mo2LcEy0R2g&feature=related]

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=ejhxBHJF_JM&feature=related]

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=vp0giS-xZNw]

Voila en espérant vous avoir donner envie de découvrir cette série si particulière, je vous dis à bientôt sur le blog ^^

Ce contenu a été publié dans Manga, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *