[Critique Ciné] Sur la piste du Marsupilami (avt 1ére)

Réalisé par: Alain Chabat
Avec: Jamel Debbouze, Alain Chabat, Le
Marsupilami
Durée: 1h45

Bande Annonce:
[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=ihAmRtOhy6M]

Résumé: Envoyé en Palombie pour interviewer le chef des Payas et percer les secrets de cette tribu ancestrale, Dan Geraldo aidé par son guide Pablito, va faire une découverte des plus extraordinaire : Le Marsupilami existe vraiment.

Mon Avis:
Plus que l’adaptation (pour la 1ére fois) sur les écrans de la bande dessinée de Franquin, c’est avant tout le réalisateur ainsi que les acteurs qui m’ont donné envie d’aller voir ce film. On retrouve ainsi derrière la caméra l’excellent Alain Chabat déjà responsable du très bon « Astérix et Obélix mission Cléopâtre », un gage de qualité conférant au film une certaine crédibilité. Face à la caméra cette fois ci, encore Alain Chabat mais aussi une floppée d’acteur/humoriste français pour lesquels j’éprouve à la base de la sympathie et qui restent très compétent dans leur domaine : Jamel Debbouze, Fred Testot, Lambert Wilson
A mes yeux le film part donc avec un énorme capital sympathie grandement renforcé par l’apparition dans la bande annonce du trop « kawai choupi » Marsupilami. Je m’attendais à une comédie française drôle à la fois familiale et intelligente et je dois reconnaitre que je n’ai pas du tout été déçu.
Ne connaissant pas la bande dessinée à l’origine du film, je ne saurais dire si l’histoire lui est fidèle mais cette dernière bien qu’assez simple et sans réelle surprise reste agréable et intéressante en offrant une certaine maturité dans les thèmes abordés tout en étant accessible aux plus jeunes. L’humour est bien entendu omniprésent et bien que le film ait tendance (un peu trop à mon gout) à user et abuser des comiques de situation et/ou de répétition allant jusqu’à offrir des scènes pour le moins extravagantes, on retrouve malgré tout une certaine finesse grâce à des dialogues bien pensés offrant pléthore de jeux de mots et autres formulations loufoques afin d’amuser le spectateur.
Du coté des acteurs, le duo Chabat/Debbouze fonctionne plutôt bien même si par moment les 2 acteurs ont tendance à légèrement surjouer, exacerbant un peu trop le caractère de leur personnage respectif. De son coté Fred Testot reste convaincant dans son rôle de « méchant » mais c’est sans doute Lambert Wilson qui est le plus surprenant dans un rôle à contre emploi mais qu’il remplit haut la main (ça fait quand même un choc après l’avoir vu récemment dans « A l’aveugle »). A contrario je regrette que la jolie Géraldine Nakache n’est pas un rôle un peu plus conséquent dans cette comédie.
Il m’est impossible de ne pas parler de l’attraction principale du film, de ce « mammifère ovipare jaune et noir, mi léopard mi koala avec une tête de gerbinette et une longue queue de 8 m de long » à savoir Le Marsupilami. Ce dernier n’est pas ce qu’il y a de plus ressemblant face à son homologue sur papier mais par contre tout à été fait pour le rendre le plus réaliste possible et le résultat est particuliérement réussi rendant ainsi le petit animal très attachant.

Au final Alain Chabat signe ici une comédie familiale bien sympathique qui sans être le film de l’année reste suffisamment amusante pour plaire aux petits comme aux grands et permettre à tous de passer un excellent moment au cinéma.

Ma note: 14/20

Ce contenu a été publié dans Ciné, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

One Response to [Critique Ciné] Sur la piste du Marsupilami (avt 1ére)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *