[Critique Ciné] Le Hobbit : Un voyage inattendu

Le HobbitRéalisé par: Peter Jackson
Avec: Ian McKellen, Martin Freeman, Richard Armitage
Durée: 2h45

Bande Annonce:
[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=WW8I4iX7lf8]

Résumé:
Longtemps considérés comme riches et puissants, les nains du royaume d’Erebor furent chassés de leurs terres par Smaug un redoutable dragon cracheur de feu. 60 ans plus tard une compagnie de 13 nains va se lancer dans une quête afin de récupérer Erebor, leur chef étant Thorin Écu-de-Chêne l’héritier légitime du royaume.
Ils seront assisté dans cette aventure par le magicien Gandalf le gris ainsi que par un hobbit : Bilbon Sacquet dont le voyage aura d’énormes conséquences sur le destin de la terre du milieu.

Mon Avis:
Pour être tout à fait honnête (et ceux qui me suivent sur Twitter s’en seront surement rendu compte) je ne fais pas partie de ceux qui ont apprécié le travail de Peter Jackson sur la saga « Le Seigneur des Anneaux ». En aucun cas je ne me permet de critiquer l’œuvre de J.R.R Tolkien que je n’ai pas lu (je compte bien corriger le tir) mais je trouve simplement que les films de Jackson sont juste totalement surestimés. En fait la trilogie du « Seigneur des Anneaux » c’est un peu comme le manga « One Piece », c’est sympa, ça se laisse voir (lire pour OP) mais c’est loin d’être exceptionnel à mes yeux. Bref n’ayant pas été spécialement conquis par la 1ére trilogie de film, j’avoue que voir débarquer la pré-quelle toujours réalisée par Jackson et mettant en scéne une troupe de nain cherchant à récupérer un royaume perdu m’a laissé tout un tas d’aprioris que le visionnage du film n’a fait que confirmer.

Martin Freeman reste certainement la meilleure surprise du film.

Mon état d’esprit en allant voir le film n’aidant pas, j’ai eut énormément de mal à rentrer dans le film dont l’histoire se met péniblement en place. Après un prologue aussi chiant qu’impressionnant, le film s’embourbe dans un enchainement de scénes mi blabla mi comédie musicale histoire de remettre le contexte en place et préparer la future aventure. 3 bons 1/4 d’heure se sont deja écoulés quand la joyeuse troupe part en vadrouille et là c’est le drame tant le film ne va que se répéter en suivant le schéma suivant:

Le groupe se déplace ==> Quelqu’un du groupe repère des ennemis ==> les nains prennent une branlée ==> Gandalf/Bilbon les sauve et hurle « courrez »/ »fuyez » ==> Le groupe s’enfuie et trouve refuge quelque part ==> le groupe se déplace …

Alors certes j’exagère (à peine) mais on ne peut pas dire que ce 1er film soit d’une grande richesse et si les fans apprécieront de découvrir comment certains objets bien connus de la saga font leur apparition, les autres (comme moi) se demanderont le pourquoi du comment de ce film et si une trilogie était vraiment nécessaire pour cette aventure.

On dirait pas comme ça mais il va encore en prendre plein la gueule XD

Du coté des acteurs je n’attendais pas grand chose non plus et pourtant j’ai beaucoup aimé les prestations de Martin Freeman (Bilbon) et dans une moindre mesure celle de Richard Armitage (Thorin) qui incarne de façon très convaincante un Aragorn version nain. Je ne m’étendrais pas sur les autres nains dont la plupart sont justes invisibles et totalement ridicules et ce malgré le fait que 2 ou 3 d’entre eux tirent leur épingle du jeu grâce à quelques répliques bien senties. Par contre c’est non sans un certain plaisir que l’on retrouve certaines têtes bien connues comme Hugo Weaving (Elrond), Cate Blanchett (Galadriel) ou encore Christopher Lee (Saroumane) qui ne font ici que de simples apparitions mais dont le charisme reste incontestable. Et Gandalf dans l’histoire me direz vous? et bien il passe pour un magicien de pacotille tout juste bon à tirer des feux d’artifices ce qui est assez déroutant et surtout très décevant d’autant plus que Ian McKellen campe toujours aussi bien son personnage.

Les nains? du charisme à l’état brut… ou pas.

Pour finir comment ne pas évoquer le travail de réalisation et de mise en scénes de Peter Jackson et de ses équipes. Pour filmer des décors extérieurs magistraux et coller de la musique orchestrale qui va bien, là il en a du talent le Peter (il ferait un carton chez National Geographics) mais dès qu’il s’agit d’innover alors là c’est autre chose. Personnellement j’ai eut à de nombreuses reprises l’impression de me retrouver face à des scénes issues des précédents films. Alors ok c’est le même univers donc normal de retrouver des similitudes mais la on dirait les mêmes montagnes, les mêmes cavernes, les mêmes forets et avec toujours toujours la même façon de filmer comme s’il n’y en avait qu’une seule. En plus on retrouve dans Bilbon le même types d’événements aux mêmes endroits que dans la saga LOTR et pour couronner le tout Gandalf utilise exactement les mêmes sorts de magie … où est l’originalité dans tout ça?
En ce qui concerne la technique par contre pas grand chose à redire, les effets spéciaux sont réussis et fonctionnent assez bien, la 3D est correcte (la 3D active en tout cas) mais je reste dubitatif quant à certains doublages. En effet voir des trolls des cavernes ou un roi Gobelin parler quasiment comme des humains normaux c’est assez surprenant.

Ce bon Gandalf est bien moins impressionnant dans ce nouveau film.

Vous l’aurez donc compris je n’attendais pas grand chose de ce film et du coup je n’ai pas été déçu. Une histoire longue à se mettre en place qui embrouille plus qu’elle n’éclaircit le contexte, trop de personnages sous exploités (quant ils ne sont pas juste ridicule) et un manque d’originalité (d’inspiration?) flagrante de la part de Peter Jackson font de ce film une bien pale pré-quelle à la trilogie du Seigneur des Anneaux et ce malgré quelques scénes finalement assez sympathique. Reste à savoir si les 2 films suivants redresseront la barre car il reste certains mystères à éclaircir mais ce qui est deja sur et certain, c’est que pour ma part je n’apprécie vraiment pas la vision « Jacksonienne » des œuvres de J.R.R Tolkien.

Ma note: 10/20

Bilbon05

Ce contenu a été publié dans Ciné, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

9 Responses to [Critique Ciné] Le Hobbit : Un voyage inattendu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *