[Arrivage] Short Peace – Ranko Tsukigime’s longest day + Bonus de préco

01Voici mon dernier petit craquage en matière de jeux vidéo : Short Peace – Ranko Tsukigime’s longest day.
Il s’agit la d’un achat tout ce qu’il y a d’impulsif car je ne l’attendais pas tout et pour dire la vérité, je ne savais même pas de quoi il retournait. C’est au détour d’une promenade sur les internets que j’ai appris qu’il s’agissait d’un projet un peu particulier auquel a prit part le géniallisime Suda51. Il ne m’en a pas fallu plus pour me décider et en quelques minutes ce titre obscur distribué par Bandai Namco est passé de l’anonymat le plus total au statut de « most wanted game » rien que ça.

ShortPeaceaAvant toute chose, j’imagine qu’une petite présentation s’impose.
A la base « Short Peace » est un film d’animation composé de 4 courts métrages distincts et indépendants les uns des autres. L’ensemble implique des grands noms de l’animation japonaise réunis sous la houlette de Katsuhiro Otomo (qui est d’ailleurs à la réalisation de l’un des 4 courts métrages).

ShortPeacebEn plus de Possessions, Combustible, Gambo et A Farewell to Weapons qui composent le projet Short Peace, vient s’ajouter une 5éme histoire qui prends cette fois la forme d’un jeu vidéo : Ranko Tsukigime’s Longest Day.

RankoDéveloppé par le studio japonais Crispy’s avec la participation de Suda51, il s’agit d‘un jeu d’action psychédélique et totalement barré dont l’histoire est elle aussi indépendante et sans rapport avec les courts métrages.
C’est bien entendu cette 5éme feature qui a finalement motivé mon achat.

02Exclusif au magasin Micromania, Short Peace se présente comme un jeu PS3 classique. On trouve donc dans le boitier 1 galette qui contient les 4 courts métrages ainsi que le jeu mais également 1 notice d’explication.

Intégralement en noir et blanc, cette derniére présente rapidement le fonctionnement de ce disque « Hybride » (comprenez qu’il contient une partie vidéo bien distincte de la partie jeu). On y trouve également une rapide présentation des 4 courts métrages. Un peu plus loin c’est au tour du jeu d’avoir sa présentation ainsi que tout ce qu’il savoir pour lancer la partie et jouer.

En plus d’avoir l’exclusivité de la vente en magasin, l’enseigne Micromania proposait également un Art Book en guise de bonus de précommande.
Uniquement disponible pour toute commande passée via leur site internet et en quantité limitée (300 ex d’après Micromania), j’avais vraiment à cœur de le recevoir car c’est le genre d’objet qui s’il est bien foutu peut s’avérer extrêmement plaisant.
Or pour le coup je pense que l’éditeur ne s’est pas foutu de la gueule des acheteurs car au final c’est un bien joli bouquin.

09
On pourra éventuellement lui reprocher son format un peu petit (135*170 mm) mais à coté de cela le contenu et la qualité sont au rendez vous.
Exit donc les petits booklets d’une 20aine de pages imprimé sur du papier journal. Ici on parle d’un Art Book d’un peu moins de 300 pages (286 pour être exact) dont le contenu est couché sur du papier glacé de très bonne facture.
Un quasi sans faute à ce niveau la si l’on excepte le format. Autre petit bémol cependant, la couverture souple qui bien que de qualité à une méchante tendance à « s’effriter » sur les bords.

10111213Niveau contenu chaque court métrage est traité de manière indépendante au travers de 3 axes qui sont les suivants  :
Screenshots: sur quelques pages on trouve des screens du court métrage en question. Cette partie reste très (trop?) courte à chaque fois puisqu’elle se limite à 4 pages.

Concept Visuals: Dans cette partie on retrouve bon nombre de croquis préparatoire ayant servi aussi bien pour les personnages que pour les décors. Cette partie est deja un peu plus fournie (8/10 pages) et offre de très jolies dessins.

Storyboards: Comme son nom l’indique c’est dans cette derniére partie que l’on trouve les story boards de chacun des courts métrages. Cela constitue la plus grosse partie du contenu (entre 30 et 50 pages) et sans en envoyer plein les yeux, cela reste malgré tout très intéressant à feuilleter.

Bien que très complet en ce qui concerne le projet « Short Peace » (même si j’aurais aimé un peu plus d’illustrations pleine page et en couleur), il est cependant très regrettable de ne pas voir y figurer une partie consacrée exclusivement au jeu « Ranko Tsukigime’s Longest Day ».
En effet ce dernier joui d’un chara design ultra réussi qui aurait largement mérité sa place au sein de cet Art Book.

Bien que vendu au prix excessif (voir abusif) de 50€ pour un contenu au final vraiment très maigre (sur lequel je reviendrais dans un test à venir), je ne regrette absolument  pas mon achat. En effet la sortie d’un tel titre en Europe clairement destiné à un public de niche est une bien belle initiative de la part de Bandai Namco que je me devais de saluer surtout quand en plus la qualité est au rendez vous dans le fond comme dans la forme.

Ce contenu a été publié dans Arrivages, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

7 Responses to [Arrivage] Short Peace – Ranko Tsukigime’s longest day + Bonus de préco

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *