[Test] Lightning Returns by Sakulan

ecran titre500 ans après la fin du deuxième opus, on retrouve Lightning, ressuscitée par le dieu Bhunivelze (dieu de la lumière). Elle est chargée de libérer les âmes afin de pouvoir renaitre dans un nouveau monde, suite à la destruction de l’actuel prévu dans 13 jours. En effet, le chaos est désormais présent et dévore chaque jour le monde qu’est Nova Chrysalia. Les humains ne meurent plus de vieillesse mais uniquement de maladies ou d’accidents alors que les naissances ont complétement disparues. Cette société se prépare donc à disparaitre et c’est là que vous entrez en jeu.

libératriceConcernant le système de combat, Lightning dispose de 3 tenues ( composée d’un style, d’une épée et d’un bouclier) qui ont chacune une ou deux capacités propre et que l’on peut switcher à volonté et d’une simple pression de gâchette pendant les combats.

tenueIl faudra donc ruser et bien gérer ses barres ATB ainsi que les caractéristiques de ses adversaires afin d’en venir à bout. Les sorts, que ce soit d’attaque, de magie, de garde ou de malus sont soit des récompenses de quêtes, ou peuvent être relâchés par des monstres.

syntheseLa synthèse permettra alors d’associer deux sorts de même type et de même rang afin d’en améliorer le niveau. Pour avoir des sorts intéressants, il faudra donc continuer à « farmer » des monstres, même si on se retrouve finalement assez vite et sans efforts avec des sorts de qualité. (Chaque tenue pouvant embarquer 4 sorts au maximum)
Il est également possible d’améliorer ses armes, mais pour cela il faudra quand même attendre sa deuxième partie. En effet, une fois après avoir fini le jeu une première fois, il sera possible de lancer une partie new game +, qui conservera alors les attributs et améliorations de Lightning (mais remettra à zéro les quêtes jusqu’alors terminées). On remarquera quand même une difficulté assez accrue car sans guide il est assez difficile de mener à bien son aventure. Pouvoir recommencer le jeu sans perdre tout le fruit de sa précédente partie permet alors de mieux appréhender les quêtes et combats jusqu’à l’affrontement final.

lightning-returnLightning aura également à sa disposition une barre de PE, utilisée pour déclencher des pouvoirs, on citera par exemple la chronostase qui permettra de figer le temps pendant quelques minutes ou encore la chronodilation. Cette dernière a le même effet que la chronostase, mais pendant les combats afin de profiter pleinement de l’état de choc d’un ennemi et lui infliger le maximum de dégâts, la barre d’ATB ne se vidant pas pendant ce laps de temps. Autre pouvoir indispensable : le rétablissement. En effet, plus de sort de soin, les seuls moyen de remonter sa jauge de vie étant soit d’utiliser ce pouvoir ou des objets de soin. Là encore la difficulté est au rendez-vous car on ne pourra en conserver que 10 au maximum (tout type confondus).

combatConcernant le level up, contrairement à ses prédécesseurs, il faudra réaliser des quêtes afin de libérer des âmes, et ainsi récupérer de la radiance, afin de voir ses attributs augmenter. De nombreuses quêtes sont disponibles et un système de chrono a été instauré afin d’installer une dynamique. Le temps prendra donc une place primordiale, surtout que selon les quêtes accomplies, Lightning pourra reculer l’échéance de la fin du monde. En effet, au début du jeu, il ne reste que 6 jours avant l’anéantissement, délai que l’on peut par la suite rallonger jusqu’à 13 jours en fonction de ses actions. Toutefois, il est assez dur de s’en sortir avec toutes ces quêtes et leurs particularités, comme le fait que certaines zones ou pnj ne soient disponibles qu’à certaines heures. Sans guide, il est donc relativement rare de ne pas finir devant l’écran « game over » pendant sa première partie.

queteIci plus de couloirs ou presque. Malgré le fait que l’on ait accès uniquement à 4 grandes zones (Luxerion, les terres sauvages, Yusnaan et les dunes de la mort), on a une réelle sensation de liberté tant les maps sont immenses. On regrettera du coup le système de chrono qui ne permet pas de se balader comme bon nous semble, le temps étant compté pour réaliser le maximum de quêtes et ainsi voir ses caractéristiques augmenter. Malgré quelques temps de chargement (notamment lorsque l’on change de zone ou que l’on recharge sa partie), les animations sont fluides. Par contre si on fait vraiment attention, on peut apercevoir quelques défauts en terme de réalisation (décors pixelisés, textures douteuses et modélisation parfois très inégales d’une zone à l’autre) la faute à un moteur graphique qui commence quand même à dater.

cinematiqueLes cinématiques restent quant à elles toujours aussi belles et agréable à voir et jouissent encore une fois de tout le savoir faire de Square Enix dans le domaine.
Tous ces « petits » défauts n’empêchent pas le jeu de rester très plaisant, surtout que les interactions avec les pnj sont très nombreuses ce qui contribue à encore plus à mettre le joueur dans l’ambiance. La musique est, en ce qui la concerne, de très bonne facture et on retrouvera comme souvent des thèmes déjà entendu dans les précédents épisodes.

dunesBien que le système du jeu se veut « innovant », de grosses déceptions demeurent pour ma part. D’abord il ne sera possible que de contrôler Lightning ce qui est bien dommage d’autant plus que l’on sera amené à croiser durant le jeu nos anciens compagnons d’armes. Mais on regrettera aussi et surtout le manque flagrant de puissance qui se dégage de l’héroine. En effet il n y a plus aucune invocation et le seul « pouvoir » qui pourrait faire beaucoup de dégâts est le combo éclair. Malheureusement ce dernier ne fait guère ses preuves et seul le dernier coup (sur une 15aine) permet de réellement faire des dégâts. Les habitués des premiers opus pourront donc voir leurs habitudes chamboulées, même si cet épisode pourrait conquérir un autre public. Il faudra compter une bonne trentaine d’heure pour terminer l’histoire. Le titre dispose également d’une bonne re-jouabilité (si bien entendu vous avez aimé votre 1er run ^^) étant donné que certaines options ne sont disponible que dans une seconde partie.

rienPour conclure je reste assez mitigée sur cet opus qui vient clore la trilogie Final Fantasy XIII.
En effet je me suis sentie assez frustrée par ce chrono, qui ne permet pas de faire les choses à son rythme, et qui pousse à aller plus vite à chaque fois. Quel est donc l’intérêt de faire des maps immenses si le joueur ne peut pas en profiter comme bon lui semble? En outre, certaines quêtes annexes finissent se ressembler. On pourra certes se sentir concerné par certains pnj et leurs histoires, mais l’ensemble offre assez peu de variété et reste assez répétitif.
Autre point négatif, la difficulté trop souvent mal dosée. Rien qu’en normal le jeu peut poser pas mal de problèmes surtout lors des combats de boss.
Le faible nombre d’objet de soin et les barres d’ATB qui se vident très rapidement oblige le joueur à vraiment adapter sa technique en fonction de son adversaires et il faudra faire preuve de beaucoup de réactivité et d’adaptation pour s’en sortir. Certains affrontements nécessiteront même d’être rejoués tant il est parfois dur de s’imprégner des attaques adverses et de la bonne stratégie à adopter. Le meilleur exemple reste celui du boss final, qui, en plus d’avoir 4 formes, inflige des assauts enlevant environ 6000 pv, et qui sont bien entendu impossible à parer.
De plus, certaines attaques sont tellement démesurées qu’elles prennent tout l’écran, ce qui donne un aspect terriblement brouillon aux combats. On ne voit même plus Lightning, et il est de ce fait assez difficile de savoir si la garde fonctionne ou non. C’est d’autant plus frustrant que Lightning ne dispose pas de ce genre de coup et il s’en dégage par moment un véritable sentiment d’impuissance.

soinMalgré tout le titre de Square Enix n’est pas pour autant dépourvu de qualités, au contraire.
L’histoire d’abord à le mérite de conclure proprement et sans équivoque cette trilogie grâce à une cinématique de fin de toute beauté. Certes le déroulement scénaristique du jeu reste assez complexe (c’est un peu la marque de fabrique de cette trilogie) mais rien ne reste en suspens. Tous les personnages principaux de la trilogie apparaissent dans cet ultime épisode et il est très intéressant de voir comment chacun réagis aux différents événements précédents la destruction du monde.
Le système de combat, bien qu’imparfait, est malgré tout suffisamment efficace pour que le joueur prenne plaisir dans les affrontements et ce malgré les défauts énumérés plus haut. Bien qu’assez simple d’accès, il ne faudra pas se contenter d’appuyer sur les boutons pour remporter un affrontement mais réagir en fonction des forces et des faiblesses de l’adversaire. Il s’en dégage une véritable dimension stratégique doublée d’une réelle profondeur que l’on doit aux (très) nombreuses combinaisons possible en terme de tenues et d’équipements.
C’est d’ailleurs un autre des points fort du jeu : réussir à faire cohabiter de façon intelligente le coté fan service avec le gameplay du titre. Du coup changer les tenues de Lightning est un vrai plaisir qui en plus apporte réellement quelque chose au jeu puisque chacune vient modifier vos stats.

fanserviceAu final il y a du bon et du moins bon dans ce « Lightning Returns » et j’ai souvent navigué entre frustration et réel plaisir de jeu. Il est cependant indéniable que ce titre n’est que le « brouillon » du futur de la saga « Final Fantasy » et c’est une des qualités que l’on ne peut retirer à Square Enix sur cette trilogie : constamment se remettre en question et chercher à faire évoluer (dans le meilleur sens possible) le gameplay de leurs titres. Il est tout aussi vrai que l’histoire de cette trilogie bien qu’extrêmement compliquée n’en est pas moins dépourvus d’une véritable profondeur et d’une grande richesse.
Je ne peux donc que vous inviter à vous faire votre propre avis, sachant qu’en ce qui me concerne, j’ai trouvé que cet épisode clôt admirablement bien la trilogie.

Ma note: 6.5/10

Le mot de Kawa: Perso rien que pour la scène post générique de fin je ne peux que valider ce titre et dire « Merci Square Enix »!

Ce contenu a été publié dans Tests, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 Responses to [Test] Lightning Returns by Sakulan

  1. Cara dit :

    Bon, c’est décidé : je jouerai en facile. Étant à la fois novice et nulle en RPG, j’ai déjà galéré comme une malade sur le XIII. J’ai pas envie de passer mon temps à pester. Je veux du fuuuun !! 😛
    En tout cas, c’est une critique très complète 🙂 , et ça me donne envie de m’y mettre, même si pour ma part, je suis totalement rebutée par le chrono et par ce que je sais de la fin… (Et bon, l’intrigue des FFXIII est beaucoup trop tarabiscotée à mon goût à la base).

    • Sakulan dit :

      Bon courage 😉

      C’est vrai que le scénario de cette trilogie est complètement tarabiscotée, cet épisode aura au moins le mérite de bien clôturer toutes les aventures.
      J’espère qu’en tout cas tu sauras te mettre « dedans » et ne pas te focaliser sur les éléments de la fin que tu connais déjà

  2. joss dit :

    Bonne critique, bien complète. On n’a pas vécu le jeu de la même manière et je trouve que le chrono apporte une vraie dimension au gameplay. Je n’irais pas jusqu’à dire que ça serait moins bien s’il n’était pas là mais une chose est sûre, la sensation de jeu aurait été totalement différente. Le jeu est faisable sans guide en une première partie mais en fait la deuxième partie est tellement plus fun que c’est dommage de passer à côté. Je ne sais pas comment on améliore les armes? Peut être que je ne peux pas parce que je n’ai pas battu le boss final (qui est d’ailleurs absolument magnifique). J’ai hâte de voir la fin, en espérant ne pas être déçu. La fin du XIII-2 avait tapé tellement fort que ça va être difficile de faire mieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *