[Lecture Manga] Last Hero Inuyashiki vol01

001Un petit break dans les articles consacrés au Japon (bien qu’il m’en reste encore pas mal à écrire) pour parler manga et plus précisément pour évoquer la sortie toute récente en France (il y a 2 jours exactement) de la nouvelle série signée Hiroya Oku : « Inuyashiki » (いぬやしき) aka « Last Hero Inuyashiki » chez nous.
Pour ceux qui ne le connaitrait pas, Hiroya Oku est le mangaka à qui l’on doit l’excellente et mémorable série « Gantz » dont je suis un grand fan.
Du coup l’arrivée en France aux éditions Ki-oon de sa nouvelle série est un petit événement en soi pour le lecteur assidu que je suis et je me suis donc rué chez mon libraire pour me procurer le précieux 1er tome.
Après l’avoir lu, relu et relu encore et encore, je vous propose de découvrir ce que j’en ai pensé.

002Avant toute chose, un petit rappel de l’histoire s’impose.
« Last Hero Inuyashiki » nous narre le quotidien d’Ichiro Inuyashiki père de famille sans histoire qui ne vit que pour sa famille, une famille qui le méprise et ne se souci guère de lui. Petit employé de bureau aux allures de grand père, Ichiro qui ne trouve de réconfort qu’auprès de sa chienne Hanako, se voit diagnostiquer un cancer en phase terminale.
Alors que tout semble perdu pour lui et qu’il s’apprête à renoncer survient un événement qui va changer le cours de sa vie.
Au cours d’une promenade nocturne il est ébloui par une lumière sortie de nulle part et perd connaissance. A son réveil il se rend rapidement compte qu’il n’est plus le même homme, qu’il n’est plus un homme du tout mais un cyborg doté d’une puissance hors du commun.
Ne reste alors plus qu’a Ichiro Inuyashiki de décider comment utiliser cette nouvelle force … deviendra t il un héros ou un monstre?

004A la lecture de ce 1er volume il est impossible de se tromper, il s’agit bel et bien dev la nouvelle série du mangaka Hiroya Oku.
On se retrouve rapidement en terrain connu tant les thèmes et l’univers de ce 1er volume rappellent ceux de Gantz.
L’auteur dépeint un Japon en proie à un malaise social omniprésent. Il y est question de racket, de chasse au sdf et même d’extraterrestre. Au milieu de tout cela il y a Ichiro Inuyashiki, ce quinquagénaire sans envergure ni charisme qui subit cette société et se retrouvant victime de sa propre famille. Difficile de ne pas faire le parallèle avec le Kei Kurono du 1er volume de Gantz qui, à l’instar d’Ichiro, est lui aussi quelqu’un de faible, aspirant à faire parti des forts.
D’ailleurs ils connaitront tout les 2 le même destin puisqu’il devront mourir pour acquérir la force nécéssaire à leur « renaissance ».
Bref cette nouvelle série débute d’une manière très similaire à celle de Gantz tout en offrant un point de vue différent. Il n’est plus question ici des préoccupations libidineuses d’un adolescent lambda mais plutôt de celles d’un homme d’age mur indigné par une société qu’il n’a pas la force de changer. Fini donc les gros plans sur des poitrines opulentes et les pinup en page intermédiaire et place ici à des situations plus touchantes inspirant tantôt pitié, tristesse et colère.

005En terme de dessin il n’y a rien à redire, c’est du pur Hiroya Oku donc magnifique. Comme d’habitude un soin tout particulier a été porté aux décors et autres environnements extérieurs pour un rendu très fidèle à la réalité. Le revers de la médaille c’est que les dessins sont par moment un peu surchargés et cela rend certaines scènes d’action assez peu lisible.
Du coté des personnages j’avoue avoir été agréablement surpris par le design et le caractère d’Ichiro. Je ne pensais pas éprouver autant de sympathie pour un personnage si atypique. On ne peut pas dire qu’un homme âgé (au moins d’apparence) soit le choix le plus judicieux pour un manga axé science fiction/action  et pourtant c’est lui qui s’en tire le mieux dans ce volume. En effet les autres protagonistes qui apparaissent dans ce 1er tome sont plus classique et ressemblent à peu de choses près à des personnages de Gantz. Reste à savoir si leur psychologie leur permettra de se différencier un peu de leurs alter ego Gantzer.
Pour finir sur les dessins je vous avoue que je ne suis pas très fan du style mécanique adopté par Hiroya Oku dans cette nouvelle série. J’avais déjà un peu de mal avec ses robots dans Gantz et cela ne s’arrange pas avec ce que j’ai pu voir de « Last Hero Inuyashiki ». Malgré tout je vais laisser sa chance à l’auteur car connaissant le lascar je suis sur qu’il nous réserve pas mal de surprise en ce qui concerne les différentes features et autres utilisations de ces corps bioniques.

006Au final je suis plus qu’emballé par ce 1er volume de « Last Hero Inuyashiki ». Certes l’auteur ne fait que poser les bases de son nouveau récit mais les questions qu’elles soulèvent reflètent un réel potentiel  ne serait ce qu’en terme d’action.
Le personnage d’Ichiro Inuyashiki est touchant et plein d’empathie, des sentiments que l’auteur arrive à très bien transmettre grâce à des situations efficaces, très bien mise en scène (malgré quelques petits écarts) et servies par un dessin de très haute volée.
Le réel petit plus de ce 1er volume ce sont les quelques clins d’œil plus ou moins fin que l’auteur a fait à sa précédente série ainsi qu’au monde du manga en général.

008

A noter également que l’éditeur Ki-oon a fait un excellent travail en ce qui concerne cette édition avec une mention spéciale à l’effet brillant de la couverture du plus bel effet.
« Last Hero Inuyashiki » est donc une œuvre à surveiller de près et qui à n’en point douter refera très certainement parler d’elle. En attendant je vous conseille plus que vivement de vous procurer cet excellent 1er tome disponible dans toutes les bonnes librairies au prix de 7€90.
Rendez vous en Février 2016 pour le volume 02 ^^.

Ce contenu a été publié dans Manga, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 Responses to [Lecture Manga] Last Hero Inuyashiki vol01

  1. Tr1pe dit :

    Merci pour l’article ! J’étais déjà au courant de sa parution en France et de l’engouement que celui-ci a suscité, mais cela me réconforte encore plus de lire que tu l’as également apprécié !
    Vivement que je me procure le tome 1 et 2.

  2. Annabelle dit :

    Allé je file l’acheter aussi car tu viens de me convaincre. Je sais que la parution date d’il y a déjà quelques mois mais je me demandais vraiment s’il fallait y porter attention ou pas, de peur d’être déçue. Mais bon, là, tu viens de me décider, j’y cours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *