[Lecture-Manga] I am a Hero vol 1&2


Disponible aujourd’hui aux édition Kana dans la collection « Big Kana », les 2 premiers volumes du très intriguant « I am a Hero » du mangaka Hanazawa Kengo.
Je ne l’attendais pas du tout mais au détour d’un billet lu sur le net et faisant état d’un scénario à base d’événements étranges, de survival et de zombies, ma curiosité à été piqué au plus haut point. Je me suis donc procuré les tomes 1 et 2 et je vous propose de découvrir ce que j’en ai pensé après lecture …

Dés les premières pages on découvre le coté loufoque du personnage principal

L’histoire se déroule dans Tokyo, on y fait la connaissance de Hideo Suzuki qui à 35 ans et parce qu’il n’a pas rencontré le succès avec son manga occupe un poste d’assistant auprès d’un mangaka. Au même titre que sa carrière professionnelle, sa vie sentimentale est tout aussi chaotique puisque sa petite amie, Tetsuko, ne lui parle que de son ex copain qui contrairement à Hideo, est un auteur à succès. Pour couronner le tout, ce brave Hideo qui s’avère être légèrement psychotique souffre d’hallucinations qu’il semble partager avec un ami imaginaire. Bref ce brave homme qui ne mène absolument pas une vie de rêve va voir son existence chambouler quand peu à peu les habitants de Tokyo vont se retrouver transformer en créatures sanguinaires.

Certaine planche semble vraiment faire référence au manga de  T.Obata et T.Ohba

Voila un pitch peu banal pour une histoire qui l’est tout autant même si de prime abord le scénario peu sembler convenu (encore une histoire de zombies me direz vous). La 1ére chose qui frappe (hormis les dessins mais j’y reviendrais plus tard) c’est le statut du héros et son caractère : un simple assistant de mangaka légèrement cinglé sur les bords, on a déjà vu mieux comme personnage principal. Malgré tout ce dernier devient rapidement attachant car il essaye tant bien que mal de s’en sortir et de s’imposer dans une société japonaise qui reste très hiérarchisée.
D’ailleurs ce 1er volume qui fait furieusement penser à la série Bakuman semble se poser comme une sorte de constat à la fois triste et réaliste sur le quotidien d’un japonais moyen: la soumission au supérieur hiérarchique et l’autorité (parfois abusive) dont il fait preuve, l’impossibilité d’élévation sociale… Difficile de ne pas remarquer également comme une certaine dénonciation de la mentalité des femmes japonaises qui ne semblent voir dans la relation amoureuse et dans le mariage qu’un moyen d’ascension sociale. Autant d’élément qui ne manque pas de générer une frustration, cette même frustration qui finira par éclater  une fois les barrières sociétales disparues.

Des incidents dont la gravité augmente peu à peu…

Et la vous allez me dire : »Bon Ok encore une critique de la société japonaise mais et le fantastique dans l’histoire? le gore? le survival? ça arrive quand tout ça? »
Tout ceci est amené d’une façon plutôt intelligente grâce à des petites allusions ici et la qui au fur et à mesure des pages prennent de plus en plus d’ampleur sans pour autant vraiment concerner le personnage principal. Cela peut sembler assez long à se mettre en place puisque finalement on ne voit vraiment que le 1er monstre à la fin du vol 1 (d’ailleurs heureusement que le vol 2 est en vente au même moment car bonjour la frustration à la fin du 1er) mais les choses sont amenées de façon à ce que le lecteur reste concentré sur la vie d’ Hideo tout en se disant que quelque chose d’anormal se trame sans pour autant réellement comprendre ce qui arrive, un procédé que je trouve digne des meilleurs films du genre. D’ailleurs le vol 2 prolonge de façon tout aussi réussie cette escalade de la violence la ville sombrant page après page dans le chaos conduisant irrémédiablement le héros en enfer. Personnellement j’aime beaucoup la façon dont se déroule les choses, voir l’épidémie gagner peu à peu les gens, cela donne un coté à la fois réaliste et crédible à l’ensemble qui n’est pas désagréable. De même Hideo ne se transforme pas immédiatement en tueur de monstres surarmé puisqu’il préfère fuir et s’excuse même de marcher sur un contaminé. Mais heureusement il ne sombre pas non plus dans le sentimentalisme débile face à la transformation de sa petite amie et bien qu’il ait beaucoup de chance (l’histoire des dents est vraiment intelligente et très touchante) il finit par comprendre qu’il n’a d’autre choix que de la tuer.

…avant que la ville ne sombre dans le chaos le plus total.

On est donc très loin d’un manga comme Highschool of the Dead par exemple et cela se confirme d’autant plus que le style graphique est ici très particulier à mi chemin entre le réalisme et la caricature. J’imagine que ce style ne plaira pas à tout le monde et je dois reconnaitre que j’ai eut un peu de mal à m’y faire. On est loin, très loin des héroïnes à la plastique parfaite de HOTD et les personnages qui évoluent dans l’univers de Hanazawa Kengo sont loin d’être des canons de beauté. Les monstres sont aussi très particulier, tantôt sorte de poupée complétement désarticulée ou alors créature au faciès des plus étranges et dont seul la forme du corps est la pour rappeler un semblant d’humanité. Une chose est sure c’est que ces « infectés » ne laisseront personne indifférent tant ils sont visuellement glauque.
Un petit mot rapide sur le découpage et la mise en scéne qui sont très réussis qui permettent d’intensifier un minimum l’action que le scénario peine quelque peu à mettre en place (ce qui est surtout flagrant dans le 1er tome).

Voila donc une excellente surprise que cette nouvelle série qui même si elle peut sembler longue à se mettre en place reste malgré tout prometteuse à en juger par le fin du 2nd volume. Il ne reste plus qu’a espérer que la série continue sur sa lancée pour un nous offrir un titre axé survival/zombies digne de ce nom qui je l’espère saura convaincre les fans du genre. Pour ma part je suis conquis et attends le 3éme volume prévu pour Juin prochain avec impatience.

I am a Hero de Hanazawa Kengo
édité par Kana dans la collection « Big Kana »
sortie le 27/04/2012
2 volumes disponibles
prix unitaire: 7€45
8 volumes parus au Japon (en cours)

Ce contenu a été publié dans Manga, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

One Response to [Lecture-Manga] I am a Hero vol 1&2

  1. ARU dit :

    Un très bon manga ! Mis à part l’action qui selon moi commence réellement dans le tome 2 (ou 3) 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *