[Lecture BD] Génération Mal Logée! vol 1&2

Comme il n’y a pas que les Comics et les mangas dans la vie il m’arrive parfois d’aller taper dans les lectures de Me Kawakun qui à tendance à préférer la bande dessinée surtout quand il s’agit d’auteur issus du BD Blogging.
C’est le cas de ce « Génération Mal Logée » dessiné et scénarisé par Yatuu et dont j’ai littéralement dévoré les 2 volumes.

Après Moi,20 ans,diplômée,motivée…EXPLOITÉE dans lequel elle nous comptait les déboires d’une jeune stagiaire découvrant le monde de travail, Yatuu revient et jette (à sa façon) un nouveau pavé dans la mare avec Génération Mal Logée qui traite cette fois ci des problèmes de logement pour les étudiants (entre autres).
On suit donc les péripéties de Videl, une jeune étudiante passionnée, qui s’apprête à intégrer une prestigieuse école bien loin de chez elle. Elle va donc devoir quitter le modeste cocon familial et trouver un logement afin de pouvoir poursuivre son cursus. Une tache qui va se révéler bien plus complexe qu’il n’y parait.

Très optimiste à la base, la jeune fille va rapidement déchanter et se rendre compte qu’obtenir un logement décent dans une grande agglomération lorsqu’on est étudiante relève de l’impossible tant les pièges sont nombreux. Au fil des pages le lecteur va donc découvrir les multiples dérives qui ont lieu dans le domaine à base d’annonces truquées et/ou bidon ainsi que d’autres méthodes peu recommandables.

Yatuu aborde cependant ce thème non sans une certaine légèreté mais aussi et surtout avec beaucoup d’humour ce qui à le mérite de désamorcer un minimum la gravité des faits énoncés.
L’auteure parvient également à intégrer une trame scénaristique somme toute assez classique faite de rencontre avec des personnages aux caractères bien distincts (quoi qu’un peu stéréotypé) mais qui dans l’ensemble sont tous attachants. Il reste cependant dommage que l’histoire bien qu’intelligemment pensée dans les thèmes qu’elle aborde, soit répartie de façon aussi inégale (le gros de l’histoire se trouve dans le tome 2). Je reconnais également être un peu resté sur ma fin car l’histoire se termine sans réelle finalité à la fin du second volume alors qu’il y avait (je pense)largement de quoi continuer.

En terme de dessin on est ici fasse à du BD blogging, les dessins sont donc assez rudimentaires mais restent dans l’ensemble efficace et plaisant (bien que par moment inégaux). Une touche toute particulière a été apporté aux personnages féminins qui sont globalement plus réussis et je dois dire que je suis tombé sous le charme du trio féminin Videl, Selphie et Kara.L’ensemble est fortement inspiré par le style manga et cela se ressent dans la représentation des personnages et de leurs expressions ainsi que dans certains aspects de la mise en scéne. Loin d’être désagréable cette « inspiration » à un petit gout de « Sentai School » (pour les dessins hein pas les thèmes XD) qui s’avère assez plaisant.

Aussi instructif qu’un épisode de « Capital » le coté racoleur en moins, « Génération Mal Logée » dénonce avec légèreté un problème de société bien réel et qui constitue  le quotidien d’un certain nombre de personnes aujourd’hui en France.
Si la « gravité » du sujet principal tranche radicalement avec le ton des livres, cela n’empêche en aucun cas de profiter d’une histoire sympathique mettant (malgré tout) en avant les relations humaines aux travers de personnages tous très attachant. Bref une BD intelligente et réussie que je ne peux que vous conseiller.

Ce contenu a été publié dans BD/Comics/Livres, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *