[Divers] Récap « collection » Resident Evil


Après réception de la box collector BioHazard 15th Anniversary et alors que je suis en plein « rush » de la refonte « HD » de BioHazard Code Veronica, je me suis dit qu’il serait sympa de faire un petit bilan sur ma passion pour cette série. Cet article c’est bien sur l’occasion de vous présenter ma « collection » estampillée Resident Evil mais également le moyen de vous faire partager certains de mes meilleurs souvenirs de joueur …


Tout commence avec la trilogie originale sur la Playstation première du nom. Sortie respectivement sur le territoire européen en 1996, 1998 et 2000, ces 3 épisodes ont marqués toute une génération de joueurs. N’ayant pas eut de Playstation à l’époque, je les ai récupéré à un bon prix il y a quelques mois sur ebay embarquant au passage la manette officielle du jeu disponible à la sortie du 2éme épisode. Malgré tout cette trilogie me rappel énormément de bons souvenirs. Ma découverte du 1er épisode chez mon cousin alors qu’il habitait dans un château en Normandie et les nuits passées dans l’immense salon à tenter de s’échapper du terrible manoir Spencer, ma lutte acharnée pour que mes parents m’achètent une playstation et Resident Evil 2, la diffusion de la scène d’intro du 3éme épisode sur FunTv et la découverte du jeu quelques mois plus tard alors qu’un ami m’avait prêté sa console … Ma passion pour la série venait de naitre.


C’est en 1997, que sortiront les 1éres adaptations de Resident Evil sur d’autres supports que la console de SONY : la Sega Saturn et le Pc.
Pour ma part je me suis rué sur le version Pc que j’ai retourné dans tout les sens sur le pentium 133 familial de l’époque. Je jouais également à la démo du 2éme épisode que je voulais acheter à sa sortie mais ne l’ayant jamais trouvé en magasin je suis passé à coté.
C’est bien des années plus tard que je me suis procuré la version Saturn pour tester une console que j’avais trouvé en loose sur une brocante … ne fonctionnant pas, j’en ai acheté une autre en boite cette fois ci et qui fonctionne parfaitement.


Vient ensuite la période Dreamcast avec Resident Evil code: Veronica (2000). C’est à la base pour ce jeu que j’ai acheté la console et j’attendais ce nouvel épisode comme le messie. J’étais tellement « obnubilé » par ce jeu que lorsque je me suis aperçu par hasard de sa sortie, j’ai été jusqu’à voler à mes parents l’argent pour l’acheter … Sombre épisode de ma jeunesse que voila et pour lequel j’ai été justement puni.
Le jeu en lui même était plutôt bon même si pour des raisons obsucres j’ai toujours eut l’impression que le soft n’était pas tout à fait terminé. La faute sans doute à des graphismes pour la 1ére fois tout en 3D laissant place à des décors qui semblaient bien vide à coté de ceux en 2D pré-calculées des épisodes précédents.
La console de Sega accueillera également les épisodes 2 et 3 alors que Code Veronica connaitra par la suite un portage sur Playstation 2 dans une version intitulé Code Veronica X.


A mes yeux on atteint l’age d’or de la série avec la Gamecube de Nintendo. En effet c’est sur cette console que doit sortir en exclusivité le 4éme épisode de la série mais Capcom et le géant Nintendo ne s’arrêtent pas là. En 2002 sort Resident Evil Rebirth, une refonte complète du 1er épisode avec des graphismes remit au gout du jour et des ajouts en terme de Gameplay et de scénario. C’est à mes yeux la meilleure version du jeu : c’est beau, c’est flippant, c’est assez difficile et certains ajouts sont bougrement bien pensé (les armes de défense, les zombies enragés…). La même année sortira Resident Evil 0 (initialement prévu pour la défunte N64) qui offre une aventure inédite se déroulant juste avant le 1er épisode et mettant en scéne la jeune Rebecca Chambers et le lieutenant Billy Cohen. Le jeu n’a pas rencontré le succès escompté et le système de « switch » des personnages peu permissif à semble t’il dérouté plus d’un joueur. J’en garde un assez bon souvenir car le jeu permettait de creuser un peu plus l’univers de la série et le passé de certains personnages clé (Wesker, William Birkin …). D’ailleurs j’espère toujours un retour sur le devant de la scène de Billy Cohen qui était un perso bien sympathique dans le genre « Bad Guy au grand cœur ».
S’en suivront les sorties respectives de Resident Evil 2, Resident Evil 3 et Resident Evil Code Veronica sur la console de Nintendo permettant aux joueurs de découvrir (ou redécouvrir) tout les épisodes de la série. Pendant longtemps j’ai cru que les autres épisodes bénéficieraient du même traitement de faveur que le 1er épisode mais ce ne fut pas le cas, Capcom se contentant d’un banal portage de ses titres. C’est finalement en mars 2005 que débarque en Europe Resident Evil 4 qui marque un revirement complet de la série. Au revoir les zombies, Umbrella et la caméra fixe, le jeu se veut plus centré sur l’action et met en scène Léon.s.Kennedy aux prises avec une secte d’illuminés. Le jeu sera un véritable succès et inspirera de nombreux autres jeux alors qu’avec le recul, il est pour moi le moins bon épisode de la série. Comme pour l’épisode Code Veronica, le 4éme opus de la série se verra adapté sur Ps2 agrémenté d’un scénario bonus pour Ada Wong.


La Wii connaitra elle aussi sa période Resident Evil puisque les épisodes 0, rebirth et 4 sortiront sur la nouvelle console de salon de Nintendo. Mais c’est surtout la sortie de Resident Evil the Umbrella Chronicles en 2007 qui retiendra mon attention. Capcom nous sert ici un « rail shooter » reprenant les scénarios des volets 0, 1 et 3 de la série ainsi qu’un scénario bonus dans lequel apparait Wesker. Capcom s’était déjà lancé dans le « rail shooter » avec les épisodes baptisés Gun Surivor sortis sur Ps et Ps2 au début des années 2000. Si ces premières tentatives étaient assez médiocre, ce n’est pas le cas de la version Wii dont la Wiimote se prête plutôt bien à ce genre de jeu. En 2009 sort la suite de Umbrella Chronicles sous le nom de The Darkside Chronicles qui reprend les épisodes 2 et Code Veronica toujours sous la forme de « rail shooter ». Plus joli graphiquement que son prédécesseur, je n’ai pas éprouvé les même sensations et alors que j’ai retourné complétement le 1er, je n’ai même pas fini celui la …


Il est également possible de trouve Resident Evil sur console portable à l’instar de Resident Evil Gaiden sorti sur GameBoy Color ou encore ce Resident Evil Deadly Silence sorti en 2006 sur la Nintendo DS. Il s’agit ici du 1er épisode version ps1 porté sur DS et dont le gameplay a été quelque peu modifié pour l’occasion notamment au niveau des énigmes. Je n’en garde pas un souvenir impérissable car après la version rebirth, ce jeu paraissait bien fade et surtout très facile comparé à son ainé sur Gamecube.


C’est en mars 2009 que débarque en Europe le 5éme volet de la série sur Ps3 et Xbox 360. Le jeu est graphiquement très joli et offre une histoire que je qualifierais « d’intéressante » mais le jeu souffre malheureusement un gameplay d’un autre age qui ne colle plus avec l’orientation action que prends la saga. Le gameplay qui avait contribué au succès de Resident Evil 4 devient le gros point noir de Resident Evil 5 et empêche de profiter pleinement du jeu. Ajoutez à cela un mode « affrontement en ligne » vendu en DLC pour quelques euros supplémentaires et vous obtenez un des jeu les plus décrié de la saga de Capcom. Ce n’est pas l’arrivée quelques temps plus tard de 2 nouveaux DLC Lost in Nightmares et Desperate Escape qui réconcilieront les joueurs avec le jeu. 2 DLC qui sont également disponible dans la ré-édition du jeu sous le nom de Resident Evil 5 Gold Edition.
Personnellement j’ai aimé ce 5éme épisode pour son histoire qui met en scène les piliers de la série que sont Chris Redfield, Jill Valentine et Wesker ce dernier revenant plus fort que jamais. On y retrouvais aussi une certaine pression du au manque de munitions face aux hordes d’ennemis.

La saga de Capcom semble avoir encore de beaux jours devant elle car si l’on excepte le très médiocre Resident Evil the mercenaries 3DS et en attendant le très mystérieux Resident Evil 6, la saga va se voir enrichie de 2 nouveaux titres dans les mois à venir.
Resident Evil Revelations sur 3DS qui devrait marquer le retour aux sources de la série (même si sur la démo que j’ai testé il n’était toujours pas possible de tirer en se déplaçant ) et Resident Evil Operation Raccoon City, un TPS multi-joueur qui prendra place durant l’épidémie zombie de Raccoon City et dans lequel on devrait croiser des visages familiers.

Voila ce qui conclu ce petit historique consacré aux jeux de la série (et que j’ai essayé de rendre la plus exhaustive possible tout en collant à ma collection XD) mais Resident Evil c’est également un bon nombre de goodies et autres produits dérivés. En tant que fan de la série j’en possède un certain nombre que je vais vous présenter ici.


Il existe une série de Roman écrit par S.D Perry et édité en France aux éditions Fleuve Noir.
-T01 – La conspiration d’Umbrella (Resident Evil 1)
-T02 – La Crique de Caliban (aventure inédite de Rebecca Chambers)
-T03 – La cité des morts (Resident Evil 2)
-T04 – Aux portes de l’enfer ( aventure inédite de Leon S Kennedy)
-T05 – Némésis (Resident Evil 3)
-T06 – Code Veronica (Resident Evil Code Veronica)
-T07 – Zero Hour (Resident Evil 0)

Chaque livre se veut assez fidèle au matériau d’origine mais l’auteur prend quelques libertés en créant d’abord des histoires originales mais aussi en intégrant le mystérieux M.Trent dont on ne sait pas grand chose à part qu’il semble occuper un poste important au sein de Umbrella et qu’il va aider à plusieurs reprises les personnages de la série.
Il existe également un 8éme livre reprenant le 1er film et qui ne présente donc aucun réel intérêt.

On reste dans le domaine du papier avec un numéro spécial du magasine Gameplay RPG qui proposait pour la sortie de Resident Evil 4 un dossier spécial d’une 40aine de pages sur la série.


Très détaillé, ce dossier passait en revue tout l’univers Resident Evil de l’époque sous la forme d’un interview avec un « survivant » de Raccoon. Le dossier se concluait avec le test de Resident Evil 4 sur une 10aine de page.


Au rayon T-shirt on trouve de nombreux modèles mais j’avoue avoir eut un faible pour ceux qui reprennent les logos phares de la série : celui des S.T.A.R.S de Raccoon pour les 15 ans de la série et bien sur la firme pharmaceutique Umbrella.

Mais sans conteste, mon goodies préféré reste celui que j’ai ramené de mon 2nd voyage au Japon en Septembre 2009 : le Samurai Edge Standard.


Au Japon, c’est le fabricant Marui qui s’est occupé de réaliser les répliques des armes que l’on peut voir dans les jeux. il en existe un certain nombre comme les lugger doré de Code Veronica ou encore le magnum de Leon dans Resident Evil 2 mais j’ai jeté mon dévolu sur la réplique de l’arme de service des S.T.A.R.S de Raccoon.
Il s’agit de la version standard, un beretta M9 customisé aux couleurs de l’unité d’élite. Il en existe d’autres versions collectors aux couleurs de Jill Chris et Barry.

Voila qui vient conclure ma modeste collection qui je l’espère verra d’autres produits venir l’enrichir car il existe bon nombre de produits que j’aimerais acquérir mais qui ne sont pas forcément facile à trouver ou qui affiche des prix parfois prohibitifs.
En attendant si vous avez des objets a vendre et plus particulièrement des guide book ( fr et Jap en priorité) ou encore des Art Book, je peux être preneur. A bon entendeur ^^


Ce contenu a été publié dans Divers, Jeux Vidéo, Retrogaming, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 Responses to [Divers] Récap « collection » Resident Evil

  1. JackmLantern dit :

    Très belle collection et très complète qui plus est. Je suis assez jaloux du Code Veronica sous fourreau rouge.

  2. TaoSensei dit :

    Très belle collection et bien remplie, j’en connais plein qui aimeraient avoir ne serait ce que la moitié de cette collection qui contient les principaux objets.

  3. beau début de collection, et bel article agréable à lire!
    J’espere qu’elle grandira, et si tu recherche des objets à acheter/vendre, ou que tu veux découvrir des objets, n’hésite pas à passer sur mon site, ca pourrait grandement t’interesser si tu es collectionneur je pense.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *