[Critique Ciné] Pacific Rim (avant 1ére)

PacificRimRéalisé par: Guillermo del Toro
Avec: Charlie Hunnam, Idriz Elba, Rinko Kikuchi

Durée: 2h10

Bande Annonce:
[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=qOX_O118N7k]

Résumé:
Voila maintenant plusieurs années que l’humanité vit dans la crainte de la destruction, depuis qu’ont surgis des flots des monstres gigantesques: les « Kaiju ». Afin de pouvoir lutter contre ces monstres d’un autre monde, les humains se sont alliés pour créer des armes capables de détruire les « Kaiju ». Ces armes ce sont les « Jaegers », des robots géants surpuissants contrôlés chacun par un duo de pilotes chevronnés.
Très efficaces au combat les « Jaegers » ont cependant rapidement atteint leur limites face à des « Kaiju » toujours plus puissant. Dès lors considéré comme obsolète, le projet « Jaegers » a été abandonné au profit de la construction de murs géants. Cependant à l’aube de la disparition de l’humanité il semblerait que seul les quelques « Jaegers » restant soient la seule solution à une invasion « Kaiju » imminente. 

Mon Avis:

Certainement le film le plus attendu de l’été si ce n’est celui de l’année, c’est mercredi prochain (le 17 juillet) que sortira dans les salles obscures le nouveau film de Guillermo del Toro : « Pacific Rim ». Pour ma part je me suis rué sur l’occasion qui m’a été donné de voir le film en avant 1ére et  je dois reconnaitre que j’ai simplement kiffé ma race pendant les 2h10 que dure le film. En fait « Pacific Rim » fait parti de ces rares films qui sont réellement à l’image de ce que les bandes annonces nous montrent. Pas de mensonge, ni de tromperie, vous êtes venus pour voir du bon gros combat de robots géants? vous allez avoir droit à du bon gros combat de robots géants, c’est aussi simple que cela!

PACIFIC RIMLà ça sent très mauvais pour Sydney…

Loin d’être exceptionnelle, l’histoire de Pacific Rim fait avant tout dans la simplicité et dans l’efficacité. Pas de retournement de situation ou de gros clifhanger de foufou au programme donc mais une histoire qui, bien que prévisible et parfois caricaturale, tient malgré tout la route grâce à un univers particuliérement réussi et très immersif. Clairement très inspiré par des productions japonaises telles que Evangelion, Gundam ou encore Godzilla, Guillermo del Toro à sut créer un univers cohérent ou l’on sent que chaque élément à bénéficier d’un travail approfondi. Qu’il s’agisse des robots, des pilotes et de leurs histoires ou bien encore des Kaiju, tous sont différents et jouissent d’une profondeur et d’une richesse particulièrement appréciable. Certes tous ne sont pas exploités de la même façon et on pourra regretter que certains pilotes/robots passent un peu trop vite à la trappe mais en contrepartie on ne pourra que s’extasier devant la grande variété des Kaiju qui constituent de redoutables adversaires pour les Jaegers.

PACIFIC RIMGipsy Danger, un nom à la con pour un Jaeger vraiment très classe.

En fait la grande force de Pacific Rim réside dans la claque visuel et technique qu’il constitue. Les images de synthèse atteignent ici un niveau totalement hallucinant et qu’il s’agisse des Kaiju ou bien des Jaegers, on jurerait qu’ils sont réels. En effet les monstres aussi bien que les robots s’intègrent à merveille dans les décors et il se dégage d’eux une véritable impression de grandeur qui colle parfaitement à l’univers du film. L’animation est également une véritable réussite et permet non seulement d’admirer le travail effectué sur le design des robots et les monstres (qui je le rappel sont tous différents avec chacun leurs spécificités) mais également de s’extasier devant la puissance des combats. C’est durant ces mêmes combats que toute la beauté du film se dévoile. Incroyablement bien mis en scéne, ces affrontements titanesques sont toujours parfaitement lisible malgré le gigantisme des adversaires. A chaque instant on ressent la lourdeur des robots légèrement moins mobiles que les Kaiju mais qui bénéficient d’une puissance de frappe colossale, elle aussi admirablement retranscrite. Les coups pleuvent et font mal, très mal, pour le plus grand plaisir des spectateurs ébahis.

pacificrim02Ça va faire mal, très mal !!!

Mais Pacific Rim ce n’est pas non plus que les Jaegers et les Kaiju. Il y a aussi de vrais acteurs fait de chaire et de sang. Par contre parmi eux aucune grosse tête d’affiche, un véritable risque prit par le réalisateur (et qui justifie peut être le mauvais départ du film aux États Unis) mais qui s’avère payant tant le résultat à l’écran est convaincant. Du coté des pilotes on retiendra le duo Charlie Hunnam/Rinko Kikuchi (<3) qui fonctionne plutôt bien alors que la palme du personnage le plus charismatique revient à Idriz Elba dont le « Aujourd’hui nous neutralisons l’apocalypse » (légèrement modifié dans le film) est d’ores et déjà culte. En fait les dialogues, relativement nombreux (contrairement à ce que l’on pourrait croire) sont peut être le seul point noir du film car bien souvent ils relèvent plus de la série Z que du film d’auteur ce qui à tendance à faire perdre de leur consistance aux personnages. C’est d’autant plus regrettable que chaque personnage bénéficie d’une histoire particulière (plus ou moins détaillée) qui le lie à son partenaire et/ou robot. A noter aussi une petite dose d’humour sympathique portée par un duo de chercheurs antagonistes et pourtant amis ainsi que par la participation anecdotique de Ron Pearlman (je vous invite d’ailleurs à rester dans la salle un peu après le début du générique de fin ^^).

DF-05678.DNGRinko Kikuchi <3

Vous l’aurez peut être compris à la lecture de cette critique, Pacific Rim est LE film à aller voir d’urgence au cinéma sous peine de passer à coté d’une expérience unique en son genre. Sur le fond on pourra reprocher pas mal de choses au film mais dans la forme Guillermo del Toro signe ici une œuvre absolument unique, véritable déclaration d’amour au œuvres de mecha et de monstres japonaises. Un film de Geek pour les Geeks et pour toutes celles et ceux qui au fond de leur âme d’enfant ont toujours rêvé de piloter un robot géant!

Ma note: 18/20

PS: je n’ai pas parlé de la musique mais la bande son signé Ramin Djawadi assure grave et colle parfaitement à l’action du film. J’ai bien entendu une préférence toute particulière pour le thème principal qui fait très « entrée en scéne d’un boxeur » et qui reste en tete même après être sorti de la salle, une vraie petite perle musicale.

pacificrim06Juste parce-que je kiffe cette affiche imaginée par Yoji Shinkawa.

Ce contenu a été publié dans Ciné, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *