43 et 44éme trophées de platine : un doublé pour la PS Vita

GravityACLIl s’en est passé du temps depuis le mois d’Octobre et l’obtention (dans la douleur) de mon 41éme platine et bien que je ne parle plus trop de Jeux Vidéo ces derniers temps, je n’ai pas pour autant arrêté de jouer. En ce moment (et ce depuis plusieurs mois), je suis dans une période de « cleaning » de mes jeux. Autrement dit j’évite un maximum les nouveautés pour me consacrer à des jeux déjà commencé et pas encore platiner. Le 1er en date (et mon 42éme platine donc) fut Little Big Planet 2 en décembre dernier. Depuis j’ai essentiellement joué sur PS Vita sur laquelle j’ai obtenu mes 2 derniers trophées de platine en date. Le 1er sur l’excellent Gravity Rush et le second sur le très déplorable Assassin’s Creed III Libération. 2 titres aux univers et à l’expérience de jeu totalement différent mais qui démontre que la portable de SONY peut accueillir le meilleur comme le pire.

GravityACLb

gravity-rushA mon sens (et pour beaucoup d’autres joueurs) Gravity Rush fait parti de ces titres que tout possesseur de PS Vita se doit d’avoir dans sa collection. C’est d’ailleurs avec Little Big Planet Vita les 2 titres que j’ai acheté au moment ou j’ai reçu ma Vita il y a quelques mois de cela. Pourtant mes 1éres impressions sur le jeu n’ont pas été les meilleurs qui soit. J’ai surtout eu beaucoup de mal à me faire à l’utilisation de la fonction giratoire de la Vita ce qui influe énormément sur les angles de caméra du jeu. Du coup au début j’ai beaucoup pesté sur le jeu car en plus d’avoir du mal à orienter mon personnage, je trouvais les combats plutôt difficile d’approche. Et puis j’ai persévérer et finalement j’ai vraiment accroché à ce titre qui se révèle être très bon sur son ensemble.

gravity rushUne fois les soucis de Gameplay surmonté, Gravity Rush s’avère être vraiment plaisant grâce à son univers si particulier (qui n’est pas sans rappeler NieR) mais aussi et surtout grâce à la marge de progression qui est laissé au joueur et qui permet d’évacuer rapidement la frustration des débuts. En effet au fut et à mesure que les pouvoirs de Kat augmenteront, le jeu deviendra de plus en plus « facile » permettant ainsi à la jeune fille de virevolter au gré de vos envies dans les différentes zones de jeu sans avoir à se soucier constamment de la jauge de « pouvoir » (ce qui est un véritable soulagement).

Gravity-Rush2L’autre point fort du jeu, c’est sa direction artistique. Alors certes le jeu ne brille pas par son histoire confuse et finalement peu prenante mais s’illustre par un monde aux environnement relativement variés et aux architectures très inspirées. Comment également ne pas tomber sous le charme de la candide et néanmoins attachante Kat qui découvre l’univers du jeu et son histoire en même temps que le joueur. Personnellement même si j’ai beaucoup aimé Kat, j’avoue malgré tout avoir une préférence pour sa « Némésis » : la ténébreuse Raven. L’une comme l’autre reste dans tous les cas très réussies à l’instar des autres protagonistes du jeu même si ces derniers ont tendances à vraiment rester en retrait.

gravity-rush3En ce qui concerne les trophées, rien d’insurmontable ni même de très difficile. La plupart d’entre eux tombent au fur et à mesure de l’avancement de l’histoire alors que d’autres sont liés soit à des conditions à remplir en combat (ce qui peu nécessiter un petit temps d’adaptation), à l’affrontement de monstres cachés ou encore  à la collecte des cristaux. Ce sont ces derniers qui servent également à augmenter les pouvoirs de Kat ainsi qu’a débloquer les missions annexes. C’est d’ailleurs ces missions annexes qui prendront le plus de temps car en plus du nombre (environ une 20aine si ma mémoire est bonne) ces dernières ne sont pas forcément évidente à réaliser et parfois obtenir l’or se jouera au millième de seconde. Une fois toute ces étapes franchies le précieux trophée sera enfin débloqué.

Platine Gravity RushPassons maintenant à tout autre chose avec le 2nd jeu que j’ai platiné sur PS Vita et qui à lui tout seul à réussi à me dégouter de la licence: Assassin’s Creed 3 Libération.

assassins-creed-3-liberation-logoJusqu’à la sortie de ce « spin off » du 3ème opus sur Vita, je n’avais pour ainsi dire joué à aucun Assassin’s Creed et je me suis dit que commencer avec celui là pourrait être sympa. Une héroïne plutôt classe, une histoire qui ne nécessite pas d’avoir joué aux autres épisodes pour être comprise, ce AC3L me semblait parfait pour découvrir la licence et pourquoi pas embrayer sur les autres opus. Bref j’étais plutôt confiant et dans un bon état d’esprit avant de commencer le jeu … mais ça c’était avant!

assassins-creed-3-liberation1Dés le départ j’ai senti que quelque chose n’allait pas avec cet épisode de Assassin’s Creed car en plus d’être moche, il se dégageait du jeu comme une désagréable d’impression d’inachevé, comme si le titre n’avait pas été complétement terminé avant sa commercialisation. Entre les nombreux bugs de collision, les PNJ qui changent de sexe au moment ou l’on s’approche d’eux et leur phrase qui se répète à l’infini ou encore les objets imaginaires pourtant indiqué sur la carte, il y avait vraiment de quoi se poser des questions. J’ai pourtant persisté m’imposant toutes les quêtes annexes ainsi que la majeure partie des « collectibles » avant de finir le jeu une 1ère fois. Et puis un jour sans prévenir alors que j’étais en train de récupérer les objets manquants ma console plante. Je la relance, relance le jeu et là, au moment de lancer ma sauvegarde le jeu se reboot. Après plusieurs tentatives infructueuses je me renseigne pour découvrir qu’il s’agit d’un bug qui corrompt la sauvegarde et que la seule façon de pouvoir rejouer est de recommencer le jeu … s’en est trop pour moi et j’ai finalement mis le jeu de coté pendant quelques temps.

assassins-creed-3-liberation2Quelques semaines plus tard je suis pris d’un excès de motivation et décide de me relancer dans l’aventure. Hop je lance mon jeu et fais les mises à jour sensées corriger les bugs du jeu dont le fameux problème de corruption de sauvegarde. Alors effectivement le problème de corruption de sauvegarde à bien été corrigé puisque ma nouvelle sauvegarde n’a absolument pas souffert lors de ma 2éme partie (et ce malgré plusieurs plantage intempestif) mais par contre en ce qui concerne les bugs je n’ai pas vraiment vu ce qui avait été corrigé.Les PNJ font toujours autant n’importe quoi, les bugs de collision sont toujours aussi nombreux et se déplacer dans le bayou s’avère toujours aussi laborieux. Je refait donc l’histoire principale (en récupérant cette fois ci tous les Citoyens E) pour finalement me rendre compte combien elle est insipide et sans réel intérêt. A aucun moment je ne parviens à éprouver de la sympathie pour Aveline ou pour les divers personnages qu’elle va croiser et qui sont tous plus exaspérants les uns que les autres.

assassins-creed-3-liberation3Une fois ma 2éme partie terminée, il me restait plus qu’a m’atteler aux pièces manquantes pour obtenir le trophée platine, un trophée qui finalement peut s’obtenir assez facilement pour un peu que vous échappiez aux nombreux bugs qui frappent ce jeu. En effet en plus de terminer l’aventure et de réussir tous les objectifs et missions annexes, il vous faudra également traverser en long en large et en travers les différents environnements du jeu (qui sont assez vastes) pour dénicher les nombreux collectibles qui y sont disséminés. Il faudra également réussir quelques passes d’armes spécifiques au travers de combats laborieux sans oublier d’utiliser un certain nombre de fois les spécificités de chaque apparence d’Aveline (le vol et la séduction). Une fois tout ceci effectué il reste à s’attaquer au mode en ligne du jeu qui n’est au final qu’une vaste blague. Tout se déroule sur la carte du monde, vous choisissez un camp, un lieu d’affrontement et vous envoyez votre bonhomme se battre contre une IA qui perd à chaque fois. Ce faisant vous amassez de l’expérience et/ou des points de compétences et après un total variant entre 300 et 600 combats (en fonction de si vous êtes réglo ou non) tous les trophées en ligne sont tombés vous permettant d’accéder enfin au platine et ainsi à la délivrance.

Platine ac3lSi j’ai vraiment pris mon pied avec Gravity Rush, je ne peux que m’attrister de l’expérience que fut Assassin’s Creed III Libération. Même si le studio qui en est responsable est différent de celui qui signe les épisodes canoniques sur consoles HD, je suis totalement dégouté de la licence et je trouve totalement inadmissible que des jeux bâclés à ce point puissent sortir sur le marché. C’est la 2ème fois en l’espace de quelques mois que je me fais surprendre ainsi par un jeu AAA (souvenez vous Darksiders II) et je trouve que c’est 2 fois de trop.

Comme d’habitude on finit avec la traditionnelle « Gamer Card » (dont je kiffe la nouvelle formule)

Trophées de Shin_Kawa
Platines de Shin_KawaPlatines de Shin_Kawa

Et pour la suite il devrait y avoir incessamment sous peu du Ni no Kuni (il ne me manque plus que 2 trophées avant le platine XD), du Batman Arkham City mais également 2 autres titres PS Vita qui sont bien entamés: Zero Escape Vitue’s Last Reward et Little Big Planet Vita. Sur ce je vous laisse avec un petit cosplay (deja bien connu) fort sympathique d’Aveline histoire de ne pas garder que des mauvais souvenirs de ce jeu ^^

assassins-creed-3-liberation4

Ce contenu a été publié dans Trophées, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 Responses to 43 et 44éme trophées de platine : un doublé pour la PS Vita

  1. Warvinzs dit :

    Et ben ça donne tout bonnement pas envi toutes ces remarques sur AC3L ! Moi qui comptait quand même le faire un peu plus tard.
    En tout cas bravo pour les platine ! 😉

  2. NeoDandy dit :

    Il faut regarder le cosplay ou le Platine pour Assassin’s Creed Liberation ? 😀

    C’est u n beau trophée à réaliser, celui de Gravity Rush. La PS Vita n’est peut-être pas prête d’accueillir cet épisode PS Vita tant j’entends du mal partout … x)

  3. Cara dit :

    Félicitations pour ces nouvelles platines 🙂

    Et effectivement, ça donne pas envie de s’atteler à AC Liberation. D’ailleurs, pour avoir fait les trois épisodes principaux, les remarques que tu fais sur les bugs de collision ne me surprennent pas. J’ai trouvé que c’était un problème récurrent d’ACIII (soit le jeu que tout le monde s’est arraché fin 2012…). En fait, j’ai aussi trouvé l’histoire du jeu insipide, et la réalisation bâclée (pourtant, on peut pas dire que ça manque de quêtes annexes et tout ça). Des points communs avec AC Liberation en somme.

    Je crois malheureusement que la licence AC souffre de son succès : Ubisoft en a fait sa poule aux oeufs d’or, et plus les épisodes sortent, plus la qualité s’en va voir ailleurs. C’est dommage que ça dégoûte certains joueurs (moi en premier d’ailleurs). Mais je te recommande quand même le tout premier volet, qui avait une histoire convenue mais bien ficelée, ainsi qu’une atmosphère à tomber (il était aussi très répétitif du côté gameplay, qui doit passer plus difficilement aujourd’hui, mais je trouve toujours que c’était le meilleur AC).

Répondre à Cara Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *