39éme trophée de platine: Batman Arkham Asylum


Il y a des jeux comme ça avec lesquels on a une histoire un peu particulière les rendant un peu plus spéciaux que les autres. A mes yeux c’est le cas de ce Batman Arkham Asylum qui (pour la petite histoire) dormait chez moi depuis presque 1 an avant que je ne me décide à le commencer.
Prêté par l’ami Drizzt depuis un certain temps, je repoussais sans cesse ma découverte du jeu soit à cause de grosses sorties, soit tout simplement par « crainte » de ne pas réussir à chopper le platine qui d’après les dires de ce même ami semblait être très difficile à décrocher.
Bref les mois passèrent et il fallut attendre la sortie du fameux « The Dark Knight Rises » pour que je me découvre une passion pour le chevalier noir de Gotham. Après avoir vu et revu la trilogie de Nolan et engloutit une 10aine de comics il m’a fallut continuer à alimenter cette passion. C’est donc tout naturellement mais non sans une certaine appréhension que je me suis tourné vers les aventures vidéoludiques de l’homme chauve souris.
J’étais dorénavant fin prêt à plonger au cœur des ténèbres et à rétablir l’ordre et la sécurité dans l’asile d’Arkham.

Pour être tout à fait franc je ne garderais pas un souvenir impérissable de ce Batman Arkham Asylum qui au final ne m’a pas plus emballé que cela. Peut être est ce du au fait que je l’ai attaqué pas loin de 4 ans après sa sortie alors que depuis une suite plus réussie et plus ambitieuse est deja disponible.
Pourtant le jeu reste techniquement correct (quelques bugs d’affichage restent à déplorer mais rien de très gênant) même 4 ans après et il bénéficie en plus d’un gameplay aux petits oignons qui en devient totalement jouissif quand il s’agit de mettre une raclée aux sbires du Joker. L’ambiance est elle aussi très réussie et les musiques très cinématographique viennent compléter le profil d’un jeu encensé par des très nombreux joueurs.
Malgré tout cela je n’ai pas réussi à me plonger totalement dans l’univers du titre, la faute certainement à un scénario finalement assez peu prenant, à des situations qui manquent cruellement de réalisme (voir des gardes rester dans la même pièce pendant tout le jeu sans bouger alors que l’asile grouille de sbire du joker …) ou encore à des personnages secondaires au visages aussi inexpressifs que des bovins et aux répliques tout ce qu’il y a de plus convenu. Peut être est ce aussi la faute à une vf passable (malgré la présence de voix très célèbre du cinéma) et à une synchronisation labiale catastrophique qui ont fait que vraiment je n’ai pas vraiment accroché au titre.

Et si j’ai encore bien d’autres choses à reprocher au jeu (notamment une direction artistique discutable ou en tout cas pas à mon gout) je ne peux malgré tout pas dire que je n’ai pas aimé faire le jeu.
En effet tout ce que j’ai pu reprocher au jeu jusqu’ici s’efface totalement devant un gameplay parfaitement maitrisé qui permet aux joueurs d’incarner le Batman comme jamais. Ainsi se défaire des ennemis qui parsèment le jeu devient un véritable régal au fur et à mesure que l’on débloque des nouveaux gadgets ou nouvelles aptitudes pour Batman.
Il me faut aussi reconnaitre que l’histoire passe bien mieux lors d’une 2éme partie durant laquelle il n’y a plus de trophées à débloquer.
D’ailleurs en parlant des trophées (c’est le but de cet article à la base) la plupart se débloque assez facilement durant le cours du jeu qu’ils soient liés à l’histoire et à diverses actions à réussir. A noter que pour une fois les trophées liés aux « collectibles » sont super bien pensés et j’ai même pris un certain plaisir à traquer les trophées, énigmes et autres enregistrements de l’homme mystère.
Une fois le jeu bouclé en normal, je me suis directement attaqué à la (soit disant) grosse difficulté du jeu : Le mode défi et ses fameux défis combats (c’est le moment ou je place une petite joke(r) à mon ami Drizzt).

Kawa: « tu sais Drizzt je t’avais dis que j’avais peur des défis combats parce qu’ils semblaient très difficile d’après tes dires… »
Drizzt:  » Oui Oui c’est vrai tu me l’avais dit en même temps c’est parce que j’ai un peu galéré que je t’ai dit qu’ils étaient difficile… »
Kawa:  » et bien tu sais quoi … »
Drizzt: « euh??? »
Kawa: » J’T’AI MENTI!!!!!!!!!!!!!!! »
Drizzt: » Naaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaan!!!!!!!!!!!!!! »
(dialogue très librement inspiré du film « Commando » ^^)

Plus sérieusement obtenir les 3 médailles dans chacun des défis combats est largement abordable une fois qu’on a compris le système de points, les combats en eux même n’étant qu’une question de timing. Reste alors les défis prédateurs qui restent assez facile à réaliser une fois qu’on a compris ce que les différents intitulés veulent dire.
Il y a malgré tout 2 trophées qui m’ont légèrement exaspéré: Perfection enchainement libre et super méga boom.
Le 1er nécessite de passer sur un seul enchainement toutes les attaques de Batman (9 au total) et je ne sais pour quelles raisons j’ai eut beaucoup de mal à mémoriser celles que j’avais deja placé m’obligeant à recommencer un bon nombre de fois.
Pour le 2éme il faut finir le jeu en difficulté « difficile ». Rien de compliqué en soit si ce n’est la dernière demi heure de jeu ou il faut enchainer des gros combats contre des ennemis particuliérement coriaces (d’abord les sbires à l’entrée de la fête du joker dans la toute petite piéce (ok ils sont facultatifs mais je voulais faire les choses bien) ensuite 2 « brutes » et des sbires et enfin le « big Joker » et encore des sbires plus ou moins armés … tout un programme). J’ai du recommencer certains combats plusieurs fois mais au final j’ai triomphé pour enfin obtenir le platine tant convoité:

Il m’aura fallu une 10aine de jours pour faire tomber ce trophée dont je ne suis pas peu fier ^^ et à tout ceux qui n’auraient pas encore fait le jeu et qui voudraient s’y mettre voici le lien vers l’excellent guide made in ps3thc.

Enfin on termine avec un petit coup d’œil à la gamercard:

Trophées de Shin_Kawa
Platines de Shin_KawaPlatines de Shin_Kawa

Bien entendu je pense m’attaquer d’ici peu à Batman Arkham City (Drizzt me l’a également prêté mais je vais l’acheter pour pouvoir jouer avec Catwoman XD) mais entre temps je dois encore finir Yakuza Dead Souls, m’attaquer à Sonic Génération tout ça avant que n’arrives les grosses sorties avec Darksiders 2 en tête …

Ce contenu a été publié dans Trophées, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

One Response to 39éme trophée de platine: Batman Arkham Asylum

  1. SHACKA dit :

    Je dois dire un seul mot RESPECT.
    Bravo, moi j’ai abandonner les défis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *